Itinéraire

Violaine Roméas, marionnettiste, vit à Paris. Elle a collaboré avec «La Marionnetterie» (Marcel Violette), la Cie «Images et Mouvements» (Alain Duverne)… En tant qu’interprète elle a animé des marionnettes télévisuelles telles que celles du Bébette show et des Guignols de l’Info, etc.

Elle a participé en tant qu’actrice-manipulatrice à de nombreux spectacles : «Achille immobile à grands pas» (Les ateliers du spectacle), «L’histoire de Gaspar Hauser» (T.J.P. de Strasbourg), « Babayaga, grand-mère jambe d’os»(A.C.D.M.,Charleville-Mézières), « Entre chien et loup » (International Visual Théâtre, Paris),  » Je marcherai… », un spectacle autour de l’oeuvre de Sylvia Plath, etc.

Depuis 2001, elle participe à toutes les créations de la Compagnie Passages. Parallèlement à ces activités de marionnettiste interprète et participant à des créations de spectacles, elle a toujours animé des ateliers, à l’attention d’enfants, d’adolescents et aussi de personnes sourdes et malentendantes.

Actuellement, elle participe au « Duo itinérant danse et marionnettes », une création pour les résidents de Maisons d’Accueil Spécialisée, avec la danseuse Nathalie Bailleau. (Cie : Une fois, un jour).

 Elle anime des ateliers d’expression par la marionnette à L’U.P.M. de Morancez, un service de l’hôpital Henri Ey (secteur Chartrain) dans le cadre du projet « Marionnettes à ma table ». Un projet soutenu par la Fondation de France qui s’adresse à des personnes sujettes à des troubles du comportement alimentaire.

Elle participe à l’organisation du festival « Des mots dans les nuages » (Poésie, marionnettes, ombres et contes).

Principalement autodidacte, elle a appris en travaillant, au fil des expériences et des rencontres, et aussi en suivant des formations tout au long de son parcours. Elle a passé une année à l’université de Marionnettes de Prague, et a appris la Langue des Signes française à I.V.T. (International Visual Theatre).et elle a suivi le cursus de l’Institut National d’Expression, de Création, d’Art et de Thérapie.

Laisser un commentaire